Les pas-pareils : Australie

Paradoxalement, c’est peut être avec l’Australie qu’on aura le plus de choses à raconter sur ce qui distingue ce pays de la France : ici tout est très similaire et pourtant… très différent.

Parcs nationaux, nature

Pour commencer, ce qui nous a rapidement surpris, ce sont les parcs nationaux :

  • Dans les parcs nationaux, tout est ultra encadré, organisé : sentiers bétonranés, plans à chaque intersection, panneaux explicatifs, même des dépliants en papier à disposition ! Ça enlève parfois un peu de charme, mais globalement c’est très agréable : tout est clair, pratique, accessible, simple !
  • Mais il ne faut pas abuser des bonnes choses : cette belle machinerie devient absurde lorsqu’un matin, dans la jungle, nous sommes dérangés par… des rangers qui « balayent » un sentier à l’aide de souffleurs à essence. N’importe quoi !!
  • Le guêpier (un oiseau) s’appelle « bee-eater » ici, littéralement… « abeiller » !
  • Les poteaux électriques et certains arbres dans les parcs publics sont entourés de manchons métalliques. Pourquoi ? Pour empêcher les opossums d’y grimper, bien sûr !
  • Globalement il est interdit de camper dans les parcs nationaux. Mais il existe des « emplacements de camping » avec en général des toilettes, pour lesquels il faut réserver et payer en avance. Ça peut se faire par téléphone, Internet ou… directement sur place, en déposant l’argent dans une boite ! L’inconvénient c’est bien sûr qu’il faut payer pour planter sa tente en pleine nature, l’avantage c’est qu’on a parfois la garantie d’avoir un coin superbe rien que pour soi. Et les toilettes à disposition étant des toilettes sèches, c’est aussi un très bon moyen de limiter la pollution des campeurs. On est loin des camps indonésiens !!
  • Ce que nous avons particulièrement apprécié ce sont les mises en garde contre les dangers qu’on rencontre dans… la TERRIBLE NATURE ! Bien sûr, il existe de vrais dangers : crocos, méduses, serpents. Mais l’Australien veut savoir TOUT ce qui peut lui arriver. Voici une petite sélection :

    Quelques suggestions pour se blesser :

    Mention spéciale pour cette cuvette de toilettes dans laquelle il ne faut pas boire l’eau… parce qu’elle est non potable !

Transports

  • Dans tous les bus que nous avons pris, le chauffeur avait un micro : après une petite introduction type « avion » (interdiction de fumer, nous arriverons à destination à environ telle heure, après un arrêt à tel endroit, etc…), le chauffeur commente un certain nombre de curiosités touristiques, fait souvent quelques blagues, discute. C’est convivial !
  • L’aire de pique-nique, c’est une institution. Déjà, il y a toujours des toilettes gratuites et propres (voir plus loin). Mais aussi, il y a souvent… le barbecue gratuit ! Car quand on pique-nique en Australie, en fait, on fait un barbecue.

    Celui que nous avons préfèré, c’est le barbecue installé au bord de la route, destiné aux douaniers qui contrôlent les véhicules à la frontière entre deux états. Sans doute inscrit dans leur convention collective !

  • Il faut quand même noter que ces fameux barbecues sont quasiment toujours à gaz avec une simple plaque métallique trouée : pas de charbon, pas de grille. Ça nous a un peu laissés sur notre faim…
  • On l’a vu, les Australiens adorent les mises en garde. Et bien sur la route, c’est la même chose : une overdose de panneaux qui finit évidemment par embrouiller totalement le conducteur qui ne sait plus où regarder !!
    Et en plus, les panneaux sont plutôt bavards. Par exemple lorsque deux voies se réduisent à une seule, au lieu d’un petit symbole, il est écrit sur un petit panneau « la voie de gauche se termine bientôt », puis un peu plus loin « voie de gauche, rabattez-vous maintenant ». Hyper pratique !
  • La plupart des gens ne conduisent pas la nuit : il y a trop de kangourous ! Après la tombée de la nuit, c’est à peine si on croise quelques poids lourds équipés n’énormes pare-kangourous.
    En fait, on nous a même appris qu’il était illégal d’éviter un kangourou en voiture, au risque de déclencher un accident !

Vos papiers toilettes s’il vous plait

Pas de « pas pareils » sans un paragraphe toilettes !

  • Les toilettes sont quasi-toujours propres, avec du papier toilette, du savon et un sèche-mains. Il y a systématiquement deux boutons (demi-chasse d’eau ou chasse complète) et dans certains cas c’est de l’eau de pluie. Dans les parcs nationaux, les toilettes sont « sèches », c’est à dire sans chasse d’eau, avec ou sans copeaux de bois : les matières fécales produisent du compost. Écologiquement parlant, c’est vraiment top ! Et non, ça ne sent même pas mauvais !
  • Pour ces messieurs, vous serez peut être surpris de devoir (souvent) tirer la chasse aux pissotières.

Divers

Côté vestimentaire :

  • Dans l’outback, on ne s’embête pas trop avec le look : pieds nus en short, plein de terre, c’est la tenue à la mode.
  • Olivier a acheté une polaire à Sydney. C’est du « small » et elle lui va bien, même après sept semaines de beurre de cacahuète : l’Australien taille large, quand même.
  • En Tasmanie (pour le reste de l’Australie, on est pas sûr), la tenue réglementaire pour randonner (même dans la neige !) est un collant sur lequel on porte un short et des guêtres. C’est très chic ! Nous ne comprenons toujours pas l’intérêt de cette tenue, si vous avez une idée, éclairez nous !
  • Un pays anglophone, c’est aussi l’occasion de se rappeler que les anglicismes français sont parfois franco-français. Par exemple : un camping en anglais, c’est un caravan park. Un camping-car, c’est un campervan ou un motorhome. Et le meilleur : le « drive-in » du macdo est en fait un « drive-thru » ! C’était sans doute trop compliqué à prononcer pour nous autres « frogs » !

Culture

Mais le plus déroutant en Australie, ce sont les Australiens.

  • L’Australien ne dit pas « bonjour », il dit « bonjour, comment allez vous ? ». Mais le pire c’est qu’il parait vraiment se soucier de la réponse !! Nous avons rencontré des dizaines d’inconnus qui ont engagé la conversation avec nous. Les Australiens sont TRES avenants : on passe son temps à bavarder avec des personnes croisées dans la rue, des commerçants, des serveurs, des caissières. La plupart a beaucoup d’humour, de second degré. En bref : les Australiens sont extrêmement ouverts et sympas ! On est très très loin du métro lyonnais (et encore plus loin du métro parisien :-))
  • L’Australien est honnête.
    Comme on l’a vu dans des précédents articles, nous avons rencontré à plusieurs reprises des « honesty boxes », c’est-à-dire des endroits où l’on se sert soi-même et on dépose de l’argent dans une boite.
    Mais plus globalement, les gens ne font pas trop attention à où ils laissent trainer leurs affaires, vont facilement vous faire confiance. On est aussi parfois étonnés de voir le très bon état de certains bâtiments publics (pas de tags), même dans des endroits très isolés (pour ceux qui n’auraient pas compris, nous parlons encore une fois principalement des toilettes !). A Cairns par exemple nous avons découvert une plage artificielle avec piscine et barbecues à gaz, tout gratuit. C’était une ambiance bon enfant… pour ceux qui connaissent les piscines du Rhône à Lyon, le contraste est édifiant ! Il n’y a pas de détritus dans les rues et dans la nature. Il y a des chiens, mais pas de crottes partout car les maîtres les ramassent !
    En fait, plus que d’être honnête, l’Australien est civique. Et pour nous, c’est dépaysant !!

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Ce n’est pas du tout l’image que j’avais de l’Australie et encore moins des australiens. Vous avez vraiment éveillé ma curiosité du coup.

    Les excès reste des excès, mais par exemple sur le coup des toilettes sèches vous m’avez surpris. Je n’aurais pas cru les australiens préoccupés à ce point par leur environnement. Ça me rassure un peu quelque part.

    PS: J’ai regardé le temps sur Ushuaia, si ça peut vous rassurer il fait presque plus beau et chaud chez vous que chez nous !

  2. Sandra dit :

    WARNING ! Attention ce message contient des mots !
    Ils faut les lire mais il ne faut pas jouer avec !!
    D’autant que des fois les mots peuvent blesser !!
    A quel plaisir ces Australiens ! Grâce à tous ces panneaux on s’est pris quelques bons fous rires tout de même ! Avouons-le !!
    Je suis devenue spécialliste de la photo panneau !!
    Mais j’avoue que l’article ne serait pas aussi drôle sans les excellentes légendes de photos ! Bravo encore une fois pour cette touche humoristique si particulière qui vous caractérise !!
    BRAVO et MERCI !!
    Bisous les Ushuaïens !!

  3. Danielle dit :

    très amusant et intéressant cet article !
    Le « tout-sécuritaire » anglo-saxon a bien fait son nid en Australie. J’ai beaucoup aimé la sélection de panneaux de danger et avec les commentaires au-dessous. la palme revient quand même à celui qui signale que l’eau des toilettes n’est pas potable, un must assurément !
    A propos, nous (les Coat Créac’hiens) ne recevons plus les articles dans nos messageries : frustation intense.
    Plein de bises aux deux mondo-randonneurs.

Laisser un commentaire