Les Pas-pareils : Pérou

En arrivant au Pérou depuis la Bolivie, nous n’avons pas vu de changements radicaux et les « Pas-Pareils » s’annonçaient un peu fades.
Mais puisque nous aurons mis plus d’un an pour écrire ce dernier article du tour… il prend une teinte bien exotique !

Montrer patte blanche

Comme toujours en Amérique du Sud, nous découvrons le pays en bus. Et les bus, justement, sont un peu particuliers au Pérou : bien que cela soit très (très !) variable, il faut parfois se conformer à des règles de sécurité un peu complexes : enregistrement du bagage en soute et surtout… prise des empreintes digitales avant de monter à bord !! Cette débauche de précautions ne nous empêchera pas de nous faire voler nos jumelles lors d’un long trajet…

Cinéphiles sinophiles

Les Péruviens sont de grands cinéphiles.

Ils consomment des films en masse grâce à de nombreuses échoppes qui vendent des DVD… plus que moins « officiels ».

La grande tendance consiste à faire entrer sur un même DVD une palette de films qui partagent un style, une époque, un acteur, ou tout simplement… pas grand chose. Le plus impressionnant est que le DVD « compile » possède son propre menu animé, ses chapitres : une belle réalisation !

C’est bien pratique lorsqu’on est boulimique de grand cinéma ou bien… quand on est la personne chargée de mettre les films dans un bus, qu’on est un peu flemmard et qu’on est bien content de pouvoir laisser tourner la télé pendant 8 heures d’affilée.

Sur un long trajet, par exemple, nous avons eu droit à une compilation « Jacky Chan ». Sauf que dans l’un des films de cette belle collection, impossible de voir ledit Jacky. On y voyait, certes, de nombreux Chinois, dont certains pouvaient lui ressembler. Et surtout, au générique apparaissait un lointain cousin : Jacky Chang.

Vous l’aurez compris, ces compilations sont plus le travail de petits artisans locaux passionnés du septième art.

A table

Ceux qui suivent se rappellent encore du cochon d’Inde grillé. Alors attardons-nous sur d’autres petits détails.

A l’apéro, on ne mange pas des chips, mais du maïs grillé. C’est très bon et à peu près aussi gras que les chips !

Mais surtout à table on boit du soda… local !

Inca Kola, Kola Escocesa, Kola Real sont vraiment sur toutes les tables ! (et pourtant… tous ne sont pas succulents selon nous)

 

Les sodas péruviens sont si célèbres qu’il sponsorisent même certains services publiques. La preuve ? Cette policière « Inca Kola » !

 

 

On boit aussi dans la rue des breuvages encore plus locaux sous la forme d’un délicieux jus de canne à sucre préparé en direct : un régal !

 

Votez rocotos !

Au cours de nos balades nous avons été étonnés de voir de nombreuses « affiches électorales » directement peintes sur les murs et surtout sur les rochers qui bordent les sentiers entre deux villages. Ces signes avaient pour particularité de ne jamais citer un parti ou une personne, mais de simples symboles. Tantôt une casserole, tantôt des petits bonhommes, tantôt des formes étranges et surtout nos favoris, les copains poivrons (rocotos en Espagnol).
Même lorsqu’une personne apparaît sur une affiche, c’est bien pour son logo qu’il faut voter et le bulletin de vote fini par ressembler à une recette de ratatouille.

 

Et pour cause… nous avons eu la chance de voir à quoi ressemblait une feuille de vote au Pérou :

Oui, c’est bien un dessin que l’on choisit et pas un nom. On imagine aisément pourquoi c’est plus simple et finalement, c’est assez malin !

 

Un kilomètre à pied, ça use

On ne croise pas que d’amusants logos de partis politiques sur les rochers du Pérou. La distance à parcourir est peinte à même le rocher, parfois jusqu’à 10 mètres près ! Certaines fois, c’est bien utile car les locaux, qui n’ont jamais de montre, nous donnent des horaires à la louche : une heure au lieu de trois par exemple.

Mini-me

Ceux qui ont eu une Honda Civic Shuttle de 1987 (il y en a !) ne peuvent pas ignorer une ressemblance : la Daihatsu Tico, modèle qui équipe tous les taxis de Aréquipa et Cuzco, est une réplique miniature !

Bonus

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Fred - le frangin dit :

    Un «paaaaaas paaaaaareeeeillll» youpi !!!!

    Si on me l’avait raconté de vive voix, jamais je n’aurais cru au «Inca Cola»…il faut vraiment l’avoir osée celle-là ! 😉

    Bises les tourdumondistes !

  2. Sandra dit :

    Ouais !! Ca fait super plaisir de vous retrouver !!
    Je voulais savoir si l’inca cola propose des versions sans caféïne, au citron, à la cerise, light… Bref de l’inca cola !
    Sinon crois-tu Olivier que la mini me a aussi un autocollant tortue ? Je suis sûre que non !
    Pour les panneaux avec les mètres c’est bien parce quej’ai un peu vécu ça dans les Pyrénnées avec les données à la louche des habitants… et on mettait toujours plus de temps !
    D’ailleurs j’espère qu’on aura un pas pareil sur la traversée des Alpes et des Pyrénnées !!
    Des bises aux voyageurs

  3. Danielle dit :

    Chic, voici Entre Lacets de retour ! Certes pour la dernière fois à propos de ce tour du monde, mais le plaisir de vous retrouver est bien là.
    Personnellement, je voterais Rocotos, j’ai un faible pour eux.
    Quel soda avez-vous préféré ? Quel goût ont-ils ? Proche de la boisson universellement connue, ou différent ?
    Bises à vous deux.

  4. Fred - le frangin dit :

    Je viens de comprendre le cadeau bonus. J’admire parce qu’avec tous les noms en espagnol et ce depuis un bon moment déjà à ce moment du voyage, ce ne devait pas être pas facile de penser encore en français. M’enfin là c’est pour la bonne cause !

    Sandra a raison, on veut des «Pas Pareils : les Alpes», «Pas Pareils : les Pyrénées» ! Et aussi des nouvelles des chaussures d’Olivier, ou des chaussures d’Olivier nouvelles, tournez ça dans le sens que vous souhaitez.

  5. Tom time-off dit :

    Hmm de l’inca cola jaune fluo au gout de chewing gum, quel régal… Heureusement qu’on trouve quand meme de la cusqueña un peu partout 🙂
    Sinon, je vois qu’en terme de standard de mise à jour d’un blog, je ne suis pas si à la ramasse que ca 😉
    Bises

  6. Olivier dit :

    Sinon, je vois qu’en terme de standard de mise à jour d’un blog, je ne suis pas si à la ramasse que ca 😉
    Bises

    Tu verras quand tu reprendras cette vie d’occidental de fou, jeune impertinent 😉

  7. Nico T. dit :

    Pour les DVD, c’est pareil en Birmanie. Et y’a vraiment de bonnes grosses dobes parfois. j’en ai acheté 2. Y’en a un qui ne marche pas. L’autre…euh… je ne l’ai pas encore essayé. J’ose pas !

  8. Sandra dit :

    Et alors, le goût des sodas ? Un petit descriptif gustatif serait le bienvenu !

Laisser un commentaire