Les pas-pareils : Nouvelle-Zélande

Les Néo-Zélandais n’aimeraient pas lire ça mais la Nouvelle-Zélande ressemble beaucoup à l’Australie… Il y a quand même quelques pas-pareils qui lui sont bien spécifiques.

Une île

Avant l’arrivée des colons, il n’y avait que trois types de mammifères : les chauve-souris, les phoques et lions de mer et les mammifères marins. Les fameux moutons de Nouvelle-Zélande et tous les autres sont « importés ».

Les mets locaux

Côté nourriture, au pays du kiwi fruit, vous pouvez déguster deux types de kiwis : les kiwis verts que l’on connait bien et les kiwis jaunes, moins poilus et beaucoup plus doux.

Moins vitaminé que le kiwi, le hot dog néo-zélandais décevra les amateurs de pain et moutarde mais rejouiera les accros à la friture : un hot dog, c’est une saucisse enrobée de panure et frite !

Une autre spécialité qui colmate immédiatement l’estomac : la « deep fried Moro bar ». Une barre chocolatée enrobée de panure et frite. Quand on en mange une, l’espérance de vie est diminuée d’un an !

Sur la route et les sentiers

Pour une raison probablement économique, la plupart des ponts sont à une seule file (« one lane bridge ») et permettent le passage d’une seule voiture à la fois. Comme c’est bien fait, un seul côté du pont a la priorité et ça alterne d’un pont à l’autre.

La Nouvelle-Zélande est un grand pays de tramping. En effet, l’expression pour « randonner » n’est pas « hike » mais « tramp » qui signifie plus « vagabonder ». Pour expliquer cette différence sémantique nous avons une hypothèse : le mot « tramp » aurait dérivé du mot français « trempe » compte tenu des conditions météo…

Le marquage des sentiers est réalisé avec des triangles de plastique coloré accrochés aux arbres avec du fil de fer, l’orientation de la pointe renseignant sur la direction à suivre. C’est efficace mais quand même moins joli que les traits de peinture sur les écorces ou les cairns, comme chez nous !

Ici, tous les refuges sont payants (entre 7 et 18 euros par nuit) qu’ils soient gardés ou non. Le paiement, basé sur l’honnêteté, se fait en avance en réservant sur internet ou via des coupons achetés dans un centre du DOC que l’on glisse dans une boîte au refuge. Pour poser sa tente, même chose, en moins cher (entre 3 et 6 euros quand même).

Si c’était pareil en France, cela augmenterait considérablement notre budget week-end !

En revanche, certains sites de camping du DOC sont gratuits : accessibles par la route, il n’y a que des toilettes mais en général l’endroit est superbe.

Honnêteté

Après l’Australie, un autre système basé sur l’honnêteté : dans les supermarchés, de nombreux produits de type gâteaux apéritif et fruits secs sont en libre service ce qui est vraiment sympa car on peut acheter exactement la quantité désirée.

Pas de caméra ou de vigile caché au milieu des paquets de pâtes, ici personnes ne chipe ! Ah, en fait si… un Français nous dévoilera sa technique : il remplit un sac puis mange son contenu pendant ses courses, le présentant presque vide à la caisse ! Ah, ces Français, quel savoir-vivre…

La tête vers le bas

Nous sommes désolés, mais cette fois, pas de rubrique toilettes : les WC des antipodes sont strictement identiques aux nôtres, à part que l’eau y tourbillone dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Enfin d’après nos calculs (enfin, d’après les calculs du site antipodemap.com), « l’autre côté de la Terre » par rapport à Lyon se situe ici :

Donc, la Nouvelle-Zélande est l’endroit le plus éloigné où nous nous rendrons pendant ce voyage et sans doute de toute notre vie !

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. De mieux en mieux les « pas-pareil » ! On sent la recherche d’illustrations avec des photos prisent exprès, une composition de kiwis découpés et mis avec attention dans une assiette juste pour nous. C’est la classe !!!

    Je vous dis plein de bonnes choses… toutes bien entendu enrobées de panure et frites pour que ce soit encore meilleur !

  2. Avatar Danielle dit :

    Kiwi jaune, je prends.
    Hot dog à la néo-zélandaise et barre chocolatée frite, je passe, sans regrets.
    Toujours intéressants et instructifs, les « pas pareils ».
    Quelque chose me dit que nous allons bientôt avoir des récits et images sud-américains : quand les « pas pareils » paraissent, la fin des articles sur un pays s’annonce…

  3. Avatar Danielle dit :

    Un petit oubli… J’étais dans la lune !
    je vous cite :
    « Donc, la Nouvelle-Zélande est l’endroit le plus éloigné où nous nous rendrons pendant ce voyage et sans doute de toute notre vie ! »

    Et vos randonnées séléniennes et martiennes, dans une quinzaine d’années? Si jeunes, et déjà installés dans des idées préconçues !

  4. Avatar Filipe dit :

    Salut les Supertramps !
    La « deep fried » barre chocolate est une importation venue de l`Ecosse, ici il y a des friteries ou tu peux faire frire presque tout – meme des pizzas.

    Bonne route !

  5. Avatar Jeff dit :

    Juste un cour mot pour préciser que c’est pas nous qui volons dans les magasins ! Non mais !
    Votre français devrait se faire renvoyer chez lui !

  6. Avatar Olivier dit :

    Juste un cour mot pour préciser que c’est pas nous qui volons dans les magasins ! Non mais !
    Votre français devrait se faire renvoyer chez lui !

    Exact ! Un manque de précision de notre part :-d
    Peut-être qu’on devrait plutôt envoyer pleins de Français en  Nouvelle-Zélande pour y apprendre les bonnes manières !

Laisser un commentaire